DATC, le "diamant bisontin" du forage

Publié dans LES ÉCHOS le 17 octobre 2006

https://www.lesechos.fr/2006/10/datc-le-diamant-bisontin-du-forage-1072033



DE NOTRE CORRESPONDANTE À BESANÇON. En pleine croissance, la société vient d'ouvrir une filiale en Inde et un bureau commercial à Hong Kong. A Besançon, la petite entreprise est toujours en phase de recrutement et lance un nouveau pressiomètre.


L'entreprise DATC pour « Diamant and Tungsten Carbide » est née à Besançon (Doubs) en 1994 de la délocalisation d'IMBM, société helvétique créée vingt ans plus tôt par René Lechat et spécialisée dans la fabrication d'outils diamantés de forage. « Mon père avait de grosses difficultés de recrutement en Suisse, il avait eu l'idée de créer un atelier de sous-traitance en France et a passé la frontière le 18 août 1993 », raconte André Lechat, trente-neuf ans, diplômé de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, qui dirige l'entreprise avec son frère Robert, trente-sept ans. « Je ne croyais pas à la sous-traitance. J'ai fermé l'usine suisse en 1994, et j'ai rapatrié toute la production ici », poursuit-il.


En 1998-1999, sous l'effet de la mondialisation, les compagnies pétrolières se regroupent et la négociation devient difficile. « On avait des monstres face à nous, de gros groupes américains, on était une goutte d'eau. » Les deux frères abandonnent le marché de l'or noir cette année-là, perdant 50 % de leur chiffre d'affaires. Ils décident alors de développer leur gamme de produits, et proposent aujourd'hui un catalogue de 400 pages de consommables de forage pour les industries minières et géotechniques. Le chiffre d'affaire a connu une belle croissance depuis 2002, de l'ordre de 20 % en moyenne, et devrait progresser d'environ 30 % en 2006. De 1 million en 1994, il est passé à 4,3 millions en 2005, dont 60 % réalisé à l'export, et le chef d'entreprise vise les 10 millions d'ici à cinq ans. « Le marché est porteur. Avec 25 salariés, on reste une petite entreprise, mais notre capacité d'extension géographique est importante, et nous appliquons des méthodes de production d'une grande entreprise », explique André Lechat. Pour accélérer le mouvement, et alors que le siège bisontin est toujours en phase de recrutement, le spécialiste de l'outil de forage vient de se doter d'une filiale en Inde, à Pune, sous la forme d'un joint-venture dont il détient 51 % du capital. Son partenaire local, Dreal Tool India, est une société qui démarre la fabrication de tiges de roto-percussions, un produit complémentaire à la gamme DATC et qui représente un marché important. Les premiers conteneurs de pièces fabriquées sur le sous-continent viennent d'arriver dans la capitale comtoise et les dirigeants sont très satisfaits de la qualité. « C'était inimaginable pour nous de fabriquer ce produit en France. Nous avons investi 60.000 euros, ici il nous aurait fallu entre 800.000 et 1 million d'euros. » La société bisontine vient également de créer DATC International, à Hong Kong, un bureau commercial qui assurera les exportations de la filiale indienne, et s'apprête à lancer un nouveau produit depuis Besançon : un pressiomètre baptisé « Excelsio ».


MONIQUE CLÉMENS


Vos projets n'attendent pas, parlons-en !

LA FABRIQUE DE LA TRANSTION SARL accompagne toutes les entreprises, leurs dirigeants et leurs équipes, ainsi que les particuliers, en TRANSITION, dans le monde passionnant, complexe et fertile de la VIE PROFESSIONNELLE selon deux approches  sur-mesure :

POUR FACILITER

LES TRANSFORMATIONS

Transition_Manager_Logo_01_400.png

POUR PILOTER

LES TRANSFORMATIONS

+33 - (0)787 77 54 52

22, Rue de Mont Dolet, 38510 Sermerieu, France - alechat@transition-coach.fr

Transition-Coach_5306.png
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon