Conférence – La confiance, une force pour entreprendre

Mis à jour : 21 mars 2020

Nous y étions ... et nous sommes heureux de partager notre expérience !


TRANSITION-COACH® a eu le plaisir de combiner une formation PNL animée par Coach-Académie et une conférence organisée par le CJD Pays Basque à Anglet. Le 3 octobre 2019, Edgar Grospiron, champion olympique, triple champion du monde, 4 fois vainqueur de Coupe du Monde de ski de bosses et Charles Pépin, philosophe, écrivain, journaliste et enseignant sont venu nous éclairer sur les enjeux de la performance et les mécanismes de la confiance en soi, en autrui, en la vie même.


On ne rencontre pas tous les jours un philosophe et un champion olympique de ski de bosses !


Et quelles rencontres !


Edgar GRISPIRON, né le 17 mars 1969 dans l'Ain, est champion de ski acrobatique français spécialisé dans l'épreuve des bosses. Il a été également le premier champion olympique de la discipline en 1992 à Albertville et champion du monde à trois reprises: 1989, 1991 et 1995! Il poursuit aujourd'hui sa carrière en tant que conférencier en entreprise sur la motivation des ressources humaines.


Un des premiers conseils d'Edgar Grospiron est de construire notre état d'esprit ! "Je ne suis pas né champion ! ". Il explique comme il l'est devenu. Il faut penser comme un champion, car être champion n'est pas un statut, mais un état d'esprit :

  • La motivation est une énergie qui se cultive

  • Connaître ses points forts, c’est essentiel

  • Capitaliser sur cette énergie

  • Comprendre et respecter sa nature profonde

  • Explorer son rêve de gosse

  • Voir la lueur de fierté dans les yeux de ses parents

  • Briller dans le regard des gens qui comptent

  • Investir dans le positif et désinvestir dans le négatif

  • Il faut du temps pour faire un champion

  • Extraire de la valeur de ses entraînements

  • Se remettre en question à chaque descente

  • Mettre plus de pression sur le jeu que sur l’enjeu

  • Le champion voit des opportunités là où les autres voient des problèmes

  • Ne pas oublier le plaisir

  • Travailler sur ses forces, pas sur ses faiblesses

  • Faire son métier avec un haut degré d’exigence

  • Être motivant pour motiver son entourage

  • On ne peut pas plaire à tout le monde


Cultiver cet état d'esprit de gagnant et le développer nécessite un haut niveau de confiance tout en continuant de stimuler l'envie et le plaisir au travail. Car vouloir performer, c'est être exigeant avec ses forces et indulgent avec ses faiblesses, tout en veillant à ne pas communiquer de pression sous peine de diminuer le plaisir à travailler. L'exigence doit être placée au bon endroit. Une clef consiste à optimiser les forces avant de corriger les faiblesses et d'intégrer l'échec pour pouvoir s'en détacher.